28/02/2015

En gare d'Arlon (3)

DSCF0273[1].jpg

En gare d'Arlon (2)

DSCF0272[1].jpg

La belle géométrie d'un quai enneigé. Et voilà, je reprends le train vers Libramont et puis Virton, pour retourner dans mon havre rural. Pas d'images en réserve, donc une pause d'une semaine.

27/02/2015

En gare d'Arlon (1)

DSCF0274[1].jpg

Le 23 février, ayant manqué le train Virton - Florenville - Libramont, j'ai pris un autre train (Virton - Aubange - Athus - Arlon), donc dans l'autre sens, pour attraper le train IC Arlon - Bruxelles. L'occasion de débarquer sur les quais enneigés de la gare d'Arlon, d'aller acheter "Le Monde" et "Réponses Photo" et de manger une bonne pizza quatre saisons en attendant la correspondance.

Les barbares à l'oeuvre


Les barbares de l'Etat Islamique (EI) saccagent le Musée de Mossoul, dans le nord de l'Irak. Cela ne leur suffit pas de persécuter, de massacrer les chrétiens, les Yézidis, voire les chiites, d'imposer un ordre totalitaire ignoble, il leur faut en plus détruire l'art, la culture et l'histoire. Cela m'a fait penser à l'autodafé commis par les nazis en mai 1933.

Meccano ferroviaire

DSCF0271[1].jpg

Un paysage ferroviaire quelque part entre Virton et Arlon. Tiens, un conteneur chinois.

26/02/2015

Le havre

DSCF0267[1].jpg

Le salon de la maison communautaire, à Avioth. Un havre accueillant et bienfaisant. Les rénovateurs ont épargné la belle couleur rouge des murs, ouf. Dans cette belle lumière, dans la compagnie de Lucien, du chat (Igor) Pacha, et d'autres, dans le calme, ou avec une musique en sourdine, je lirai encore et encore. Samedi, j'y retourne et j'emporte dans mon sac "La fabrique d'absolu" de Karel Čapek, "Automne allemand" de Stig Dagerman et "Wild" de Cheryl Strayed. Mais d'abord, je continuerai à lire "Le royaume", d'Emmanuel Carrère, déjà bien entamé.

Méditation en cours (2)

DSCF0264[1].jpg

25/02/2015

Méditation en cours

DSCF0263[1].jpg

Une bougie dans la cuisine. Quelqu'un est en méditation dans la petite salle au bout du couloir.

24/02/2015

Livres et films

DSCF0261[1].jpg

A Avioth, lors de mes séjours récents, et aussi lors de mes phases bruxelloises, j'ai beaucoup lu, et j'ai vu de nombreux films (en DVD ou en salle). Sur les conseils de Jean-Luc Werpin, blogueur photographe attaché comme moi aux appareils Fuji, j'ai lu "La guerre des salamandres" de Karel Čapek, écrit en 1935 ; une histoire délirante et baroque, féroce, où l'on découvre de grandes salamandres bipèdes et intelligentes dans une île indonésienne perdue, qui se révèlent une main d'oeuvre très efficace, productive, corvéable à merci, et que l'on reproduit à l'infini avant que tout se dérègle et qu'on bascule dans le chaos. Une découverte ! J'attends un prochain séjour à Avioth pour lire un autre livre de Karel Čapek, "La fabrique d'absolu".

J'ai vu le film "Le mur invisible" de Julian Pölsler (2012) : une femme, invitée par un couple d'amis dans la montagne autrichienne, se réveille le matin dans leur chalet, ils ne sont pas revenus d'une promenade au village voisin. Quand la femme entreprend de les rechercher, elle se heurte à un mur invisible, indestructible, qui la sépare du reste du monde, et qui enserre une grande étendue de montagne sauvage dans laquelle elle est la seule personne humaine. Avec une vache, un chien et une chatte, elle entame une nouvelle vie, faite d'agriculture, de chasse, de cueillette. Le film est l'adaptation d'un livre de Marlen Haushofer, publié en 1963. Je l'ai lu avec intérêt, avant de revoir le film.

J'ai lu "Les événements" de Jean Rolin. Autant j'ai bien aimé plusieurs livres de Jean Rolin ("L'homme qui a vu l'ours", "Chemins d'eau", "Campagnes", "Un chien mort après lui"), autant son écriture actuelle est un peu la caricature d'elle-même ; un style très froid, désincarné, ultra-descriptif, topographique, clinique. Mais le thème du livre est intriguant et je l'ai lu avec un certain intérêt. Le narrateur traverse la France, de Paris à Port-de-Bouc, près de Marseille, via Châteauneuf-sur-Loire, Salbris, Brioude, Langeac, mais c'est une France en guerre civile, divisée en différentes zones contrôlées par des milices rivales ; des milices nationalistes (les "Unitaires"), islamistes "modérées", d'extrême-gauche (guévaristes, anarchistes), djihadistes ou d'extrême droite. Le gouvernement légal, retranché dans l'île de Noirmoutier, dispose encore d'une armée régulière présente ici et là. Enfin, la FINUF (Force d'Interposition des Nations Unies en France) complète le tableau et essaie de limiter les dégâts.

Au cinéma, j'ai vu, entre autres, "Loin des hommes", de David Oelhoffen, qui se déroule dans les montagnes arides d'Algérie, dans les années 50. La communauté de destin, pour quelques jours, entre un instituteur de village et un paysan algérien, qu'il est chargé de conduire à la ville, pour y être jugé pour meurtre. Beau, sobre, profond.

Et il y a quelques semaines, le superbe film de Matthew Warchus, "Pride", basé sur des faits réels. Au milieu des années 80, un groupe de militants gays et lesbiens s'engage dans la solidarité avec les mineurs en grève, au Pays de Galles. Un film merveilleux, chaleureux, qui montre ce que le cinéma britannique peut faire de meilleur.

Enfin, j'ai vu le DVD du film de Daniel Leconte, "C'est dur d'être aimé par des cons" (2008), qui fait la chronique du procès intenté à Charlie Hebdo par différentes organisations islamiques, suite à la publication des caricatures de qui vous savez.

Archéologie culinaire : Mouli Grater (8)

DSCF0260[1].jpg

23/02/2015

Archéologie culinaire : Mouli Grater (7)

DSCF0257[1].jpg

Archéologie culinaire : Mouli Grater (6)

DSCF0256[1].jpg

Une petite série en n&b sur le même sujet, cette magnifique râpe à fromage.

Archéologie culinaire : Mouli Grater (5)

DSCF0259[1].jpg

L'élément râpeur rotatif, vu de près.

Archéologie culinaire : Mouli Grater (4)

DSCF0255[1].jpg

22/02/2015

Archéologie culinaire : Mouli Grater (3)

DSCF0254[1].jpg

Une image exclusive : les entrailles de la machine. De la technologie de pointe.

Archéologie culinaire : Mouli Grater (2)

DSCF0252[1].jpg

Archéologie culinaire : Mouli Grater (1)

DSCF0251[1].jpg

Comme je n'ai pas beaucoup d'images en stock à vous montrer, je vous poste, en direct depuis Avioth, une série d'images sur un objet d'archéologie industrielle et culinaire : la râpe à fromage Mouli Gratervintage en diable, qui figure parmi les éléments de la cuisine de la maison communautaire. D'après Wikipédia, cet outil serait dû à Moulinex et remonterait aux années 50.

14/02/2015

Chez Lucien

DSCF0228.jpg

Petite photo d'atmosphère, en fin d'après-midi, chez ce vieux Lucien, à Villers-devant-Orval.

Une petite pause de quelques jours, à présent, en attendant d'avoir d'autres images à montrer. Je vais passer un peu de bon temps à Avioth.

Un tram vicinal à Orval (6)

DSCF0223.jpg

En bordure de la route, on a installé une petite locomotive du plus bel effet, avec des roues peintes plutôt croquignolettes. 

Un tram vicinal à Orval (5)

DSCF0221.jpg

Des armoiries bien belgicaines sur le flanc du wagon.

13/02/2015

Un tram vicinal à Orval (4)

DSCF0220.jpg

Je suis repassé à Villers-devant-Orval et j'ai découvert que le petit musée du tram vicinal était situé dans un wagon en contrebas de la route. Je n'ai pas pu jeter un coup d'oeil à l'intérieur, c'était fermé. Mais on peut imaginer ces mignons petits trams sillonner la campagne, ça devait être très agréable.

A l'abbaye d'Orval (8)

DSCF0213.jpg

Je suis allé aussi revoir les salles du musée de la brasserie d'Orval. Pas mal, mais le musée de la bière de Stenay, dans la Meuse (France), est bien plus intéressant.

A l'abbaye d'Orval (7)

DSCF0219.jpg

12/02/2015

A l'abbaye d'Orval (6)

DSCF0218.jpg

Une stèle gravée dans l'ancienne salle capitulaire de l'abbaye.

A l'abbaye d'Orval (5)

DSCF0217.jpg

A l'abbaye d'Orval (4)

DSCF0216.jpg

Le cloître de l'ancienne abbaye.

A l'abbaye d'Orval (3)

DSCF0214.jpg

11/02/2015

A l'abbaye d'Orval (2)

DSCF0215.jpg

J'ai revu les ruines de l'abbaye, détruite en 1793 par les révolutionnaires français.

A l'abbaye d'Orval (1)

DSCF0212.jpg

Un après-midi ensoleillé et froid, je suis allé revoir l'abbaye d'Orval, presque déserte en cette saison. Il y avait une belle lumière d'hiver mais aussi de la neige durcie et gelée sur les chemins, ce qui rendait la promenade assez délicate. Depuis une tourelle située dans les ruines, on voit ici la nouvelle abbaye, construite dans les années vingt, en style néo-roman.

Gares enneigées (7)

DSCF0207.jpg

Et toujours la gare de Libramont, pour clore cette petite série.