31/07/2015

Des plis dans le ciel (2)

DSCF2329.jpg

Des plis dans le ciel (1)

DSCF2328.jpg

L'orage approchait. Des nuages remarquables se formaient dans le ciel. C'est comme si le ciel était parcouru de plis. Si Serge B., un météorologiste qui vient régulièrement sur mon blog, voit ces nuages, il pourra sans doute les nommer et donner une explication.

Flassigny (6)

DSCF2332.jpg

Flassigny (5)

DSCF2327.jpg

30/07/2015

Flassigny (4)

DSCF2326.jpg

Flassigny (3)

DSCF2324.jpg

Flassigny (2)

DSCF2321.jpg

Flassigny (1)

DSCF2318.jpg

Je revois donc Flassigny, joli village.

29/07/2015

La petite mairie

DSCF2316.jpg

Notre excursion nous conduisit ensuite à Flassigny, petite commune de 45 habitants (elle atteignit 226 habitants en 1866), dont la petite mairie est bien mignonne.

Jaune et gris (5)

DSCF2310.jpg

Jaune et gris (4)

DSCF2313.jpg

Jaune et gris (3)

DSCF2309.jpg

28/07/2015

Jaune et gris (2)

DSCF2307.jpg

Jaune et gris (1)

DSCF2306.jpg

Cet après-midi-là, l'orage approchait. Sur le plateau, près de Marville et Flassigny, les couleurs et la lumière étaient somptueuses.

Epilobes (2)

DSCF2300.jpg

Epilobes (1)

DSCF2298.jpg

Des épilobes sur un talus, près de Bazeilles.

27/07/2015

Bazeilles-sur-Othain (8)

DSCF2297.jpg

L'Othain, jolie rivière, traverse le village.

Bazeilles-sur-Othain (7)

DSCF2295.jpg

Lambeaux d'affiches sur le panneau électoral. Vers la fin de cette année, il y aura des élections régionales. La Champagne-Ardenne, la Lorraine et l'Alsace vont fusionner en une seule grande région. A quoi bon ? Ces trois régions, surtout les deux dernières, ont pourtant une identité bien réelle.

Bazeilles-sur-Othain (6)

DSCF2294.jpg

Un panneau d'affichage électoral, le long de l'église.

Bazeilles-sur-Othain (5)

DSCF2289.jpg

Quelques tombes près de l'église de Bazeilles.

26/07/2015

Bazeilles-sur-Othain (4)

DSCF2288.jpg

A l'intérieur du lavoir. Une large baie ouvre sur le village.

Bazeilles-sur-Othain (3)

DSCF2286.jpg

L'ancien lavoir de Bazeilles.

Bazeilles-sur-Othain (2)

DSCF2284.jpg

Un linteau inclus dans l'ancien moulin de Bazeilles.

25/07/2015

Bazeilles-sur-Othain (1)

DSCF2282.jpg

Il y a quelques semaines, j'ai fait une excursion dans les environs d'Avioth avec une blogueuse, Marie-Françoise, et son amie Danielle, dans les environs d'Avioth. C'était l'occasion de leur montrer le beau village de Bazeilles-sur-Othain, dont voici l'ancien moulin à eau.

Livres et films

Je reviens une nouvelle fois d'un excellente semaine à Avioth. C'est d'ailleurs cela, mon mode de vie, depuis un certain temps, une semaine à Bruxelles, une semaine à Avioth. Dans mon village préféré, où je savoure une agréable vie communautaire, je lis beaucoup, je visionne aussi pas mal de DVD. A Bruxelles, je vais aussi voir des films en salle.

J'ai lu "Plus haut que la mer" de Francesca Melandri, dont j'avais déjà beaucoup aimé "Eva dort", son livre précédent. Ici, il s'agit d'une petite île-prison, quelque part au large de la Sicile, en 1979, où deux personnes, Paolo, un professeur de philosophie, et Luisa, une paysanne, vont rendre visite à des proches emprisonnés. Ils devront passer la nuit sur l'île, en raison d"une tempête, et noueront un lien fort avec un gardien. Très beau et fort.

Passionné par les uchronies, j'ai lu une "brique" de 900 pages, "Dominion", de C.J. Sansom. En mai 1940, c'est Lord Halifax, et non Churchill, qui succède à Neville Chamberlain comme Premier ministre. Peu de temps après, le Royaume-Uni accepte de conclure la paix avec l'Allemagne. Douze ans après, en 1952, dans un pays satellisé par l'Allemagne nazie, et dirigée par un gouvernement de droite autoritaire, un scientifique anglais, détenteur du secret de la fabrication de la bombe atomique américaine, est recherché par les services britanniques, inféodés à l'Axe, et la Gestapo. Un livre plutôt passionnant, très bien documenté, malgré quelques faiblesses scénaristiques.

J'ai été fort intéressé par "Quand les lumières s'éteignent", d'Erika Mann : une dizaine de nouvelles, basées sur des faits réels, qui dépeignent la vie quotidienne dans une ville universitaire catholique du sud de l'Allemagne, pendant le nazisme. Un livre impressionnant, publié en 1940.

J'ai lu également "Replay" de Ken Grimwood. Un homme meurt d'un malaise cardiaque en 1988, à 43 ans, puis se réveille à l'âge de 18 ans, en 1963, et reprend le cours de sa vie, doté de tous ses souvenirs et de ses connaissances. Il vivra plusieurs "replays", modifiera des événements... Pas mal du tout.

Et en ce moment, je lis "Une superproduction de Kim Jong-Il". En 1978, Kim Jong-Il, qui aspirait déjà à succéder à son père Kim Il-Sung à la tête de la Corée du Nord, fana de cinéma, fit enlever un réalisateur et une actrice sud-coréens, stars dans leur pays, pour redynamiser la production cinématographique nord-coréenne. Plusieurs années durant, sous la contrainte, tour à tour menacés ou choyés, ils réalisèrent des films en Corée du Nord. Vertigineux. La Corée du Nord toute entière a l'air d'être une superproduction cinématographique, un film de science- (ou de politique-) fiction.

En DVD, j'ai revu avec intérêt et émotion deux excellents films : "Koktebel" (2003), un road-movie russe, où un homme en pleine dérive et son fils de 11 ans, parcourent un long chemin chaotique de Moscou à Koktebel, station balnéaire de Crimée, où la soeur de l'homme est censée vivre.

Revu aussi, avec bonheur, "24 prunelles" (1955), admirable et sensible film japonais de Keisuke Kinoshita : une institutrice "moderne" et douze enfants d'une école de village, dans le Japon des années 30-40.

Au cinéma, vu et apprécié le foutraque "Je suis mort mais j'ai des amis" (avec Bouli Lanners) et "La tête haute" d'Emmanuelle Bercot, l'itinéraire d'un adolescent révolté, chaotique ; un film digne de Ken Loach ou de Maurice Pialat.

23/07/2015

Les souterrains de la Place Royale (23)

DSCF2136.jpg

Une représentation amusante d'un médecin (ou d'un apothicaire).

Les souterrains de la Place Royale (22)

DSCF2135.jpg

Dans l'exposition consacrée à Vésale, on pouvait voir, entre autres, cette gravure, qui montre l'aspect du corps de Charles Quint, de nombreuses années après sa mort.

Les souterrains de la Place Royale (21)

DSCF2132.jpg

Une lumière rouge, passablement inquiétante, créait une ambiance très particulière.

22/07/2015

Les souterrains de la Place Royale (20)

DSCF2131.jpg

Le parcours se poursuit vers l'hôtel d'Hoogstraeten, où avait lieu une exposition sur le médecin Vésale.

Les souterrains de la Place Royale (19)

DSCF2143.jpg

Un plan (en vue aérienne) du quartier, datant du 18ème siècle. On voit les ruines du palais du Coudenberg. La chapelle et l'Aula Magna, aussi incendiés, ont perdu leur toit. Bientôt, tout cela sera rasé pour créer l'actuelle Place Royale.