28/11/2017

Rimbaud

DSCF5686.jpg

A Charleville-Mézières, Rimbaud, natif de la ville, est une fierté locale et un atout touristique. On retrouve donc son image sur différents espaces publics.

Commentaires

Il y a eu le Rimbaud vu par l'artiste Ernest Pignon Ernest (qui a fait des collages urbains) avec Pasolini aussi, (à Certaldo Alto), Robert Desnos à Paris... Et j'en oublie sûrement un tas (Mahmoud Darwich à Jérusalem Est). Quand je suis allée voir le musée Rimbaud, il était encore en chantier, mais visitable - et gratuit, avec un guide qui nous expliquait ce que le musée allait faire (inclure la période africaine, autant que possible et réunir le plus grand nombre possible d'éditions de Rimbaud et de livres qui l'avaient intéressé).

Dans la salle des tickets, il y avait l'expo des poètes vus par Ernest Pignon Ernest...

C'est amusant qu'il soit une fierté locale - et un atout touristique - alors qu'il détestait Charleville-Mézières. J'étais allée une ou deux fois à l'ancien musée, qui avait un côté suranné. Quand j'y suis allée, tu aurais apprécié o;) c'était l'été, mais il tombait des cordes... Enfin, il pleuvait moins, mais il faisait gris à souhait o;)

Écrit par : Pivoine | 2017-11-30 à 20.07

Tu nous apprends plein de choses... ;-)

Écrit par : nuages | 2017-11-30 à 23.52

Écrire un commentaire