08/01/2018

Et en attendant, je savoure

DSCF5997.jpg

Cette fois-ci, je suis resté deux semaines pleines à Bruxelles. Je retournerai bientôt à Avioth, pour quatre ou cinq jours. En attendant, je savoure ma vie urbaine, ma vie bruxelloise, en hiver.

Un hiver bonasse, pas agressif (avec du gel, de la neige, des trottoirs enneigés et gelés, des trottoirs verglacés), mais non un sympathique hiver comme j'aime, un peu froid mais pas trop (de 5 à 8 degrés), un ciel gris ou nuageux comme j'aime aussi.

Et la nuit, la nuit adorée, qui arrive dès 17 h, 17 h 30, et qui ouvre tant de possibilités, regarder des DVD, optimiser mes photos avec un vieux Photoshop Elements, contempler les petites lumières dehors. Ne pas être envahi, agressé, par la chaleur, le soleil, la lumière comme en mai, juin, juillet, août. 

Je savoure, j'aime. Et je savourerai encore janvier et février, peut-être encore mars, avant la première offensive printanière.

Commentaires

J'aime bien l'hiver bonasse là-dedans o;) du moment qu'il ne pleut pas (pour mes murs...) Très égoïstement. C'est tout ce que je demande. Il me semble que l'an dernier, l'hiver a été supportable...

Écrit par : Pivoine | 2018-01-12 à 00.01

Egoïstement ? Non ! Je comprends parfaitement que tu n'as pas envie de voir tes murs gagnés par l'humidité !
Et, eh bien oui, le temps qu'on a depuis pas mal de jours, je l'adore !

Écrit par : nuages | 2018-01-12 à 00.15

Écrire un commentaire