26/01/2018

Minimalisme - Minimalism - Minimalismus

DSCF6044.jpg

"Vide et plein au cordon rouge # 1", de Robert Schrutzky (1954, vit et travaille à Berlin et New York). 

"En travaillant ici sur le vide et le plein, qui convoquent l'acte d'observation du regardeur, Schrutzky met en lumière l'apparente évidence du réel en la confrontant à la brutalité de la matière. Le cordon rouge, qui attire magnétiquement le regard du spectateur, assure le lien entre la découpe du volume, d'une rectitude inquiétante, et le monde du vivant, symbolisé par la couleur sang de ce lien ténu". (Art Press, # 134, 1999, p. 85).

Oui. Oui oui. Euh non. Non non. Encore une fois, j'ai photographié un élément minimaliste d'un décor urbain (ou non), et je l'ai fait passer pour une oeuvre d'art contemporain, avec commentaire (bidon, mais tellement plausible) ad hoc.

Commentaires

L'autre jour, en sortant du vernissage de l'expo à la maison de la laïcité, on expliquait à mon fils comment on travaillait. Il a dit, "mais non maman, ce n'est pas comme ça qu'il faut parler..." Et il s'est lancé dans un discours sur l'art contemporain - de la même farine. Nous étions pliées de rire et entre deux rires Dan disait "c'est comme quand Nuages parle de l'art contemporain" ......

Écrit par : Pivoine | 2018-01-26 à 11.22

Quel plaisir de te lire! Et la photo est tout ce qu'il y a de plus graphique. Je dois avouer avoir pensé à toi en voyant cette fenêtre au Musée, moi aussi!

Écrit par : Benoi | 2018-01-26 à 11.25

Effectivement, c'est une oeuvre contemporaine tout à fait intéressante.

Quant au texte, vous devriez proposer quelques articles à "Art Press".

Bien à vous

Carmilla

Écrit par : carmilla | 2018-01-27 à 13.55

Ah ah ! Quant au style de l'"article", on peut se demander si, parfois, ce ne sont pas des ordinateurs qui écrivent ces textes tout seuls (on introduit "regardeur", "déconstruction", "interroge", "pas fortuit" etc... et le logiciel pond un texte tout prêt à l'emploi.

Écrit par : nuages | 2018-01-30 à 16.34

Écrire un commentaire